Une communauté juive est installée à Brest depuis de nombreuses années. les sépultures les plus anciennes, conservées dans le carré juif du cimetière de Saint martin remontent au XIXème siècle.

 

 livre juifs en bretagne

 

 

 Pour en savoir l'ouvrage "Les Juifs en Bretagne (Ve – XXe siècles)",

Claude Toczé et Annie Lambert. Presses universitaires de Rennes,

collection « Mémoire commune », 2006.->http://www.pur-editions.fr/detail.php?idOuv=1201]

 

 

 

 

 Rosenbaum

 

 

 

 

Après la guerre 39-45, les enfants de Marie ROSENBAUM léguèrent à la ville de Brest leur ancienne propriété, en souvenir de leur mère qui fut déportée à Drancy puis à Auschwitz.

 

Conformément au souhait de la famille FRAK, la ville transforma le parc de leur maison en jardin public.

 

 

 

 

 

 

 

Dès 1981, Edouard BELAICH, Président de la Communauté depuis 1979, fait les premières demandes auprès de la Mairie pour la création d’un Centre Communautaire.

L’inauguration du « Beth Hafsé Aaretz », Maison des Confins de la Terre, se déroula le 15 février 1987 en présence du Grand Rabbin R.S. SIRAT (Grand Rabbin de France) et de Monsieur KERBRAT (Maire de la ville de Brest).

Plaque

 

 

 

Cette plaque se trouve actuellement à l'entrée de la synagogue de Brest

 

 

 

 

 

L'inauguration de la synagogue de Brest fut suivie par la  plantation de deux châtaigniers dans le « Jardin de la Déportation », le Jardin ROZENBAUM (offert à la ville par la famille FRAK, en souvenir de leur mère morte en déportation).En 1991, grâce à l’intervention de M.P. MAILLE (alors Maire de la ville), un carré juif vit le jour au cimetière de Kerfautras.

Actuellement, notre communauté représente environ trente foyers Brestois ainsi que plusieurs autres répartis dans le Finistère. Bien que La « Maison du Finistère » soit affiliée au Consistoire, ayant été inaugurée par le Grand Rabbin de France R.S. SIRAT le 16 Chevat 5747, plusieurs autres courant du Judaïsme y sont présents comme le Judaïsme Massorti et le Judaïsme Libéral.

Il faut le dire, la particularité de notre communauté est peut être unique en France. Que ce soit lors des repas communautaires ou à l’occasion de circonstances plus solennelles, nous avons plaisir à nous retrouver, ne faisant qu’un malgré nos différences…

 

Accès à la synagogue

A lire ...

Des juifs du Finistère sous l'occupation...un nouveau livre de Marie Noëlle Postic

Lire la suite...

Visites du site

Aujourd'hui 0

Semaine 46

Mois 346

Total 31983

Aller au haut